Inscrivez-vous ci-dessous pour devenir membre.
Nom : Courriel :

Être en affaires : la meilleure écoles

Source de la photo: http://mon-budget.portail.free.fr

Récemment, j’ai participé à une présentation auprès d’élèves du secondaire.  Ils suivent un cours optionnel en entrepreneuriat et nous étions trois jeunes entrepreneurs pour discuter de nos expériences avec eux.

Quand je peux, j’accepte avec plaisir ces invitations parce que je considère que l’entrepreneuriat doit absolument être valorisé.  Ça été pour moi la meilleure école, autant au niveau professionnel que personnel.

Le cheminement d’un entrepreneur débute souvent avec les fameux tests d’aptitudes entrepreneuriales en début de parcours. Personnellement, je ne suis pas certaine qu’ils soient un indicateur pertinent.  J’ai fait ce test il y a 7 ans de cela et les résultats n’étaient pas trop encourageants.  Si je m’étais arrêtée à ça à l’époque, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui.  À mon avis, des aptitudes, ça se développe.  Probablement que si on n’a pas ces aptitudes de façon innée, il faut travailler plus fort pour réussir, mais avec de la volonté et de la persévérance, je ne vois pas pourquoi on ne peut pas y arriver.

J’ai senti que le professeur a trouvé que nos expériences n’étaient pas assez motivantes.  Je n’ai pas eu la chance d’en discuter avec lui après coup, mais ça m’a surprise.  Qu’en pensez-vous  ?  Est-ce que les jeunes du secondaire ont besoin d’un « pep talk » quand on va les rencontrer ou bien un discourt teinté de réalité ? J’adore ce que je fais et je ne changerais pas mon statut d’entrepreneure, mais ce n’est pas vrai que tout est rose.  Cependant, les difficultés sont autant de défis à relever, des défis pour lesquels on n’a pas toujours l’occasion d’être confronté sur le marché du travail.

Et bien honnêtement, je ne m’attendais pas à ce que les jeunes sortent de la classe avec l’idée d’aller conquérir le monde.  Il faut parfois, même souvent, goûter au marché du travail pour savoir si on aimerait chausser les souliers du patron avant de faire le grand saut.  Quel est votre avis à ce sujet ?

 
  • Pingback: Tweets that mention Être en affaires: la meilleure école | Entrepreneur Internet -- Topsy.com()

  • Bonjour Cindy,

    Je partage ton avis, je ne crois pas qu'en sortant de l'école secondaire, on soit prêt à affronté tous les aléas qui peuvent se retrouver sur la route d'un entrepreneur. Alors pourquoi leur faire croire que tout est toujours rose? L'expérience acquise sur le marché du travail et une bonne connaissance de soi peuvent faire la différence dans le succès d'un entrepreneur. En ce qui me concerne, j'ai la passion de ce que je fais et je compte bien le faire pour encore longtemps mais de là à faire croire à des adolescents que tout est facile, je ne suis pas d'accord.
    Je préfères pour familiariser les jeunes à l'entreprenariat le concept des mini-entreprises que certaines écoles mettent en place. À l'école de mes enfants, en 5e année, ils ont une entreprise avec un président, une comité des ventes, de marketing ect.. et ils doivent faire «rouler» l'entreprise. Ils planifient la production selon les commandes, même que les enfants restent parfois après l'école afin de remplir leurs engagements envers les clients. Je trouve que c'est vraiment un concept génial et cela permet aux enfants de comprendre et d'apprivoiser le fonctionnement d'une entreprise. Évidemment, cela nécessite beaucoup d'engagement de la part de l'enseignant mais pour stimuler l'entreprenariat, c'est très efficace.

  • Bonjour Cindy,

    Je partage ton avis, je ne crois pas qu'en sortant de l'école secondaire, on soit prêt à affronté tous les aléas qui peuvent se retrouver sur la route d'un entrepreneur. Alors pourquoi leur faire croire que tout est toujours rose? L'expérience acquise sur le marché du travail et une bonne connaissance de soi peuvent faire la différence dans le succès d'un entrepreneur. En ce qui me concerne, j'ai la passion de ce que je fais et je compte bien le faire pour encore longtemps mais de là à faire croire à des adolescents que tout est facile, je ne suis pas d'accord.

    Je préfères pour familiariser les jeunes à l'entreprenariat le concept des mini-entreprises que certaines écoles mettent en place. À l'école de mes enfants, en 5e année, ils ont une entreprise avec un président, une comité des ventes, de marketing ect.. et ils doivent faire «rouler» l'entreprise. Ils planifient la production selon les commandes, même que les enfants restent parfois après l'école afin de remplir leurs engagements envers les clients. Je trouve que c'est vraiment un concept génial et cela permet aux enfants de comprendre et d'apprivoiser le fonctionnement d'une entreprise. Évidemment, cela nécessite beaucoup d'engagement de la part de l'enseignant mais pour stimuler l'entreprenariat, c'est très efficace.