Inscrivez-vous ci-dessous pour devenir membre.
Nom : Courriel :

La fibre entrepreneuriale au Québec n’est pas valorisée !

L’initiative de la Maison des entrepreneurs du Québec (La MEQ) est principalement née à la suite des problèmes observés par M. Nadeau auprès d’entrepreneurs en devenir ou en fonction. Également, la mise sur pied de la MEQ fait suite à une introspection des embûches et défis auxquelles il a eu à faire face à travers les entreprises qu’il a créées, acquises, et transférées. Un autre problème observé, qui est plutôt d’ordre social et culturel, est celui selon lequel la fibre entrepreneuriale au Québec n’est pas valorisée, ni assez stimulée.

Le constat que M. Nadeau a fait est que la majorité des habitants du Québec dénigrent l’entrepreneuriat, ou du moins l’homme et la femme d’affaires, et encore plus les personnes qui ont du succès. Le Québec a un peuple généralement jaloux, donc anxieux.

La relation des Québécois avec l’argent et leur opinion par rapport à des personnes qui réussissent sont, selon M. Nadeau, directement proportionnelles à la culture et aux valeurs judéo-chrétiennes, contradictoires certes, mais grandement réelles au Québec.

Le paradigme est fort, nos moeurs sont ancrées dans nos réflexes sociaux, et la MEQ vise aider à les changer. L’une des personnes que M. Nadeau admire est l’un de ces premiers clients en 1994, Paul Arthur Fortin, l’un des pères de l’entrepreneuriat au Québec.  Monsieur Fortin écrivait dans un article que le plus grand frein au développement des entrepreneurs est la peur. C’est principalement sur ce point qu’il faut travailler. Il faut donner confiance aux Québécois.