Inscrivez-vous ci-dessous pour devenir membre.
Nom : Courriel :

Le financement de capital de risque

Source de la photo : www.lesechos.fr

Vous avez besoin de financement pour le démarrage ou pour la croissance de votre entreprise? Vous vous êtes donc dirigé vers les prêteurs institutionnels afin d’examiner les possibilités d’obtenir une subvention ou de bénéficier d’un programme d’aide. Aucun ne s’appliquait à votre situation ou vous avez déjà bénéficié de toutes les ressources qui étaient disponibles pour vous. Vous vous êtes donc dirigé vers les banques privées, mais vous n’avez aucun actif et une cote de crédit peu reluisante puisque vous avez déjà beaucoup investi d’argent dans votre entreprise. Sinon un prêt n’est pas avantageux pour vous, puisque votre entreprise ne prévoit pas faire de revenus avant plusieurs mois. Quoi faire pour avoir accès à des liquidités?

Se tourner vers des investisseurs en capital de risque

Le capital de risque désigne les fonds investis ou dont on dispose pour investir dans des entreprises pouvant être très rentables, mais qui comportent des risques de perte considérables.

Les investisseurs en capital de risque sont des entreprises ou des particuliers qui fournissent des capitaux, des compétences spécialisées en gestion et de l’expérience, en échange de quoi ils détiendront une participation en actions dans l’entreprise. Cette participation est normalement proportionnelle au montant de l’investissement et au degré de risque qu’il comporte. Le rendement futur du capital investi se définit en fonction du rendement de votre entreprise.

Où trouver ses investisseurs qui croiront en votre projet et y injecteront les fonds nécessaires en échange d’actions?

1-     Les consultants en financement

Il est possible de faire affaires avec des consultants en financement, qui possèdent des contacts dans votre région auprès d’investisseurs en capital de risque. Ces intervenants touchent habituellement une commission de 5 à 10 % sur l’investissement obtenue. À cet effet, des cabinets de comptables, dont Lemieux Nolet et Blanchette Vachon, offrent des services de consultation en matière de financement.

Index Consultation est une autre ressource à ce niveau. Situés à Montréal, ces derniers aident les PME à bien se diriger et bien cibler leurs besoins en matière de financement. Ils peuvent ensuite orienter l’entrepreneur vers une marge de crédit, le crédit-bail, l’affacturage ou le capital de risque. Cette entreprise demande des frais d’ouverture de dossier si, suite à une analyse préliminaire, ils acceptent le mandat, puis un pourcentage sur l’investissement obtenu.

2-    La Table de financement DEVTECH

Dans mon deuxième article sur les « ressources d’informations et de conseils aux entrepreneurs », je vous ai mentionné la Table de financement DEVTECH chapeautée par Québec International (anciennement Pôle Québec Chaudière-Appalaches). Cette table permet aux entrepreneurs de présenter leur projet d’affaires simultanément à plus d’une vingtaine d’investisseurs dont des investisseurs institutionnels et des investisseurs privés (anges et capitaux de risque). Vous pouvez ainsi être mis en contact avec des investisseurs de capital de risque.

3-    Le Carrefour Capital

L’organisme Ressources Entreprises, dont je vous ai fait mention dans mon deuxième article sur les « ressources d’informations et de conseils aux entrepreneurs », offre l’outil Carrefour Capital. Carrefour Capital est un réseau de banques de données accessibles par Internet. L’entrepreneur et l’investisseur peuvent s’inscrire sur le réseau.  Sur le principe d’un site de rencontre amoureuse, le réseau permet aux entrepreneurs et aux investisseurs de se rencontrer.

4-     Anges Québec

Anges Québec est un réseau d’entrepreneurs d’expérience et prêts à investir des milliers de dollars dans des projets prometteurs. Les membres d’Anges Québec investissent dans des entreprises innovantes de divers domaines. Vous pouvez soumettre votre projet en ligne sur leur site Internet. Si votre projet intéresse les membres du réseau, vous serez invité à faire une présentation de vingt minutes devant les membres. Il faut s’attendre à être extrêmement « challengé » lors de cette rencontre et vous devez par conséquent connaître les aspects financiers de votre projet sur le bout de vos doigts!

Organisé avec la collaboration d’Anges Québec, il est également possible de s’inscrire au défi Les Anges financiers. Ce projet vise à aider les jeunes entrepreneurs du Québec, en phase de pré-démarrage, démarrage ou en développement, à créer et développer leur entreprise en leur offrant la possibilité de présenter leur projet à plus de 60 investisseurs. Elle cible les entrepreneurs âgés entre 18 et 40 ans qui recherchent de 50 000$ à 1 M$ pour démarrer ou développer leur entreprise. De plus, cette initiative vise à offrir aux entrepreneurs un accompagnement professionnel ainsi qu’un tremplin stratégique pour l’expansion de leurs activités. Il s’agit d’une opportunité extrêmement intéressante pour les entrepreneurs choisis.

5-    V3-Ventures

V3-Ventures propose le V3-Camp. Il s’agit d’un programme qui permet d’accueillir une dizaine de projets par année. V3-Ventures finance chaque année, une cohorte de 5 à 10 entreprises qui ont un projet technologique inspirant. En échange de la participation au camp, l’entreprise demande une participation de 10% dans le capital-actions de votre entreprise. Vous devez vous établir dans les locaux de V3-Ventures, à Québec, pour les neuf mois que dure le V3-Camp et pour profiter pleinement de ses avantages. Certaines entreprises pourront bénéficier d’une seconde ronde de financement.

6-    Fonds d’intervention économique régional (FIER)

Le Fonds d’intervention économique régional (FIER) est un fonds de développement qui vise à aider les entreprises à obtenir des capitaux propres (« équité » ou « quasi-équité ») aux étapes de démarrage, de développement, de relève et de redressement. Il vise également à soutenir la création de fonds sectoriels et à appuyer la réalisation de projets structurants, principalement en régions.
Le FIER propose 3 volets, le Fonds-Soutien, le FIER-Régions et le FIER Partenaires, s.e.c. Par exemple, le Fonds-Soutien vise à favoriser l’émergence, le développement et la croissance d’entreprises évoluant dans un secteur particulier dans une région visée par le programme. En effet, les placements réalisés doivent avoir un effet structurant sur le développement de la région et créer de l’emploi.

7-    BDC Capital de risque

BDC Capital de risque est un investisseur important dans le secteur du capital de risque au Canada. Présent à chaque stade de développement de l’entreprise, du pré-démarrage jusqu’à l’expansion, BDC Capital de risque privilégie les sociétés à forte composante technologique qui ont un potentiel de croissance élevé et qui sont en voie de devenir des acteurs prédominants sur leurs marchés.
BDC Capital de risque investit dans des entreprises impliquées dans les secteurs des sciences de la vie, les technologies de l’information et des communications et de l’énergie, environnement, électronique et matériaux.

8-    Montréal Start Up

Montréal Start Up, comme son nom l’indique, offre du capital d’amorçage à des entrepreneurs qui désirent établir leur compagnie à Montréal. Montréal Start Up vise uniquement les entreprises dédiées aux services Internet, sans-fil et les nouveaux médias. L’entreprise offre un appui financier en plus de les aider dans la stratégie et les opérations de l’entreprise en démarrage. En plus de l’argent, ces derniers aident l’entreprise à développer et raffiner leur idée et le positionnement de l’entreprise, ce qui est non négligeable lorsqu’on sait que ce qui est souvent reproché aux jeunes entrepreneurs, c’est leur manque de focus!

9-    iNovia Capital

iNovia Capital offre son support aux entreprises en démarrage dans le domaine technologique en leur donnant accès à des capitaux. Ces derniers aident également les entrepreneurs en leur faisant part de leur propre expérience à titre d’entrepreneurs et leur ouvrent leurs réseaux de contacts. Ils sont situés à Montréal.

10-    TechnoCap

TechnoCap recherche et réalise la gestion et la revente de placements
dans des entreprises en démarrage ou en croissance. Ils recherchent des entreprises oeuvrant principalement dans les secteurs de la technologie, de
l’information et des télécommunications; de l’informatique et du logiciel; de
l’électronique et de l’instrumentation; de l’énergie; de l’environnement et de
la santé.  TechnoCap donne accès à leurs critères d’investissements en ligne, il peut être très intéressant de les consulter afin d’avoir une bonne idée de ce que les investisseurs recherchent.

Conclusion

Ils existent beaucoup d’investisseurs prêts à investir dans de nouveaux projets, il suffit de les trouver et de les intéresser. Ces deux étapes nécessitent de la préparation, de la passion et des contacts. Les différentes ressources énoncées dans cet article peuvent vous permettre d’avoir accès à des investisseurs qui permettront de faire de votre projet une réussite. Malheureusement, il est impossible de répertorier la liste des anges investisseurs sinon mon article aurait uniquement consisté en une liste de noms et de numéros de téléphone! De plus, la plupart du temps, pour avoir accès à l’investisseur convoité, votre projet aura dû passer par une présélection. D’où les différentes ressources présentées dans cet article.

Enfin, je me dois de vous conseiller d’user de prudence lorsque vient l’heureux moment de recevoir du financement pour votre entreprise en échange d’actions. Tel un artiste découvert par un studio et qui est prêt à tout accepter, il vaut mieux savoir s’entourer de conseillers juridiques indépendants. Le tout afin de faire relire l’entente à intervenir pour s’assurer dans un premier temps que vous donner un nombre d’actions raisonnable en échange des services que vous aller recevoir et aussi pour vous assurer de conclure une convention entre actionnaires. Il est primordial également de s’entendre sur les attentes de chacun, les objectifs de chacun, pour faire de ce nouveau partenariat un succès pour les deux parties.  Enfin, il peut être très pertinent de prévoir les modalités de départ de cet investisseur après un certain temps ou l’atteinte de certains objectifs financiers. Bon succès!

Me Sylvie Bougie est avocate en droit des affaires depuis 4 ans et exerce à son compte depuis 1 an. Après avoir pratiqué au sein de cabinets conventionnels, Me Bougie a établi une clientèle composée d’entreprises en démarrage, de PME et de travailleurs autonomes. De plus, elle rend des services à titre d’avocat conseil pour plusieurs cabinets juridiques. Étant consciente de la réalité des petites et moyennes entreprises et des travailleurs autonomes, elle offre des services à un prix concurrentiel, tout en étant d’excellente qualité. Son site Web: www.sbavocate.com

 
  • Igenest

    Bravo pour ce bon tour d'horizon! J'ajoute à votre liste 2 choses: premièrement le capital de risque est rarement quelque chose de possible pour une entreprise en démarrage au sens où celle-ci n'en est qu'à son début de commercialisation et pas encore profitable. Ce qui m'amène à mon 2e point, la récente annonce du « closing » du fonds d'amorçage en TI du gouvernement du Québec: REAL VENTURE. voir communiqué ici: http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Octobre2010/26/c5925.html
    Il s'agit d'un outil très intéressant à regarder pour des entreprises techno en démarrage.Attention; il faut quand même être prêt à présenter devant des investisseurs aguerris même avec un fond d'amorçage.
    Les gestionnaires de capital de risque ne recherchent qu'une chose: le rendement. Et rapidement!

  • Sylvie Bougie

    Merci pour ce commentaire.

    J'aimerais cependant préciser que le capital de risque est quelque chose de possible pour les entreprises en démarrage. Certains de mes clients en ont bénéficié par le passé! De plus, plusieurs des organismes que je cite dans mon article visent justement les entreprises en démarrage! Je suis donc d'avis, et tel que mentionné en début d'article, que tant les entreprises en démarrage que les entreprises ayant besoin de capitaux pour assurer leur croissance, ont tout intérêt à se tourner vers les organismes cités et les autres!

  • Patrick HANNEDOUCHE

    Finalement, il y a beaucoup de similitudes entre Montreal et Paris comme évoqué sur http://www.business-angel-france.com

    Bonne réussite à vous, Sylvie !

    Cordialement.

    Patrick HANNEDOUCHE

  • Patrick HANNEDOUCHE

    Finalement, il y a beaucoup de similitudes entre Montreal et Paris comme évoqué sur http://www.business-angel-france.com

    Bonne réussite à vous, Sylvie !

    Cordialement.

    Patrick HANNEDOUCHE

  • Pingback: Tweets that mention Le financement de capital de risque | Entrepreneur Internet -- Topsy.com()