Inscrivez-vous ci-dessous pour devenir membre.
Nom : Courriel :

Le marketing stratégique, une arme d’innovation massive! (partie 1)

« La stratégie est un ensemble d’actions coordonnées, de manœuvres en vue d’une victoire »

-Le Petit Robert

La victoire dans le monde des affaires peut prendre plusieurs formes. Vivre de son entreprise est une victoire en soi, mais les entrepreneurs ont souvent des objectifs plus ambitieux. La « victoire » en affaires c’est d’être le leader sur son marché, c’est de réaliser suffisamment de profit pour plaire aux actionnaires ou d’avoir une croissance soutenue. C’est aussi d’occuper une position que l’on peut défendre efficacement contre la concurrence et posséder un arsenal de réserve, des produits innovants en développement, qui prendront d’assaut le marché sous peu. La grande différence entre la stratégie militaire et le monde des affaires c’est qu’en affaires la « guerre » n’a pas de fin, il y a toujours quelqu’un pour lancer un nouveau produit et voler vos parts de marché, au mieux vous pouvez bénéficier d’une accalmie temporaire. Il faut être constamment à l’affût et revoir votre stratégie régulièrement pour l’adapter aux nouveaux « ennemis » et aux nouveaux « champs de bataille ».

La stratégie marketing est un aspect central d’une bonne stratégie d’affaires. Elle a comme point de départ « le champ de bataille », l’environnement de l’entreprise, et au centre de ses préoccupations elle place le consommateur et l’étude de ses besoins. Imaginez que, au lieu de convaincre vos clients d’acheter votre produit, vous vendez un produit dont vos clients sont convaincus  qu’ils en ont besoin. Cela fait une grande différence! Et c’est sur cette petite nuance que repose le marketing stratégique.

Avant d’entamer la lutte, votre connaissance de la cible et du « champ de bataille » doit être telle que votre positionnement sur le terrain sera supérieur pour permettre une victoire sans combattre.

Vendre un produit dont vos clients ont besoin implique que vous avez fait vos devoirs à l’étape de la conception du produit. Les entreprises doivent développer des produits qui ont de la valeur pour leurs futurs clients. La valeur est créée par la capacité de votre produit à mieux régler les problèmes de votre client que les solutions de la concurrence.  Pour y arriver, il faut connaître les besoins de ses clients ou encore mieux leurs besoins non exprimés et utiliser cette connaissance pour développer des produits adaptés. Plutôt que d’appeler en renfort des spécialistes du marketing pour vendre le produit, impliquer vos clients à l’étape de la conception vous aidera à ajuster votre solution à leurs problèmes.

En ce sens, l’exemple de l’iPad est frappant. Quel consommateur aurait pu reconnaître clairement un besoin pour la tablette d’Apple avant que le concept même de la tablette existe? Steve Jobs a créé le produit qu’il souhaitait avoir, il a su identifier un besoin non exprimé des consommateurs qui recherchaient un appareil convivial, mobile, plus gros qu’un téléphone et plus petit qu’un portable. Sa connaissance du « champ de bataille » et du consommateur était exceptionnelle. Il faut dire que Jobs était un génie du marketing et un grand visionnaire. À défaut d’être des Steve Jobs, pour connaître ce genre de succès, il faut analyser le marché et avoir le futur client comme point central de réflexion. Il faut orienter le développement de produits en fonction du marché et pour cela l’équipe de marketing doit être impliquée en même temps que les ingénieurs.

  

Pour s’amuser un peu. Voici quelques citations savoureuses que j’ai relevées durant mes recherches sur la stratégie :

« Les idées audacieuses sont comme les pièces qu’on déplace sur un échiquier : on risque de les perdre, mais elles peuvent être l’amorce d’une stratégie gagnante. »

-Johann Wolfgang Von Goethel

 

« Toutes les entreprises ont besoin d’une stratégie pour que leurs salariés sachent ce qu’ils ne font pas. »

-Scott Adams

Extrait du Principe de Dilbert

 

Lisez la suite de cet article : Le marketing stratégie, une arme d’innovation massive! (partie 2)