Inscrivez-vous ci-dessous pour devenir membre.
Nom : Courriel :

Les assurances dans les technologies de l’information

Source de la photo: cidj

Qu’on se le dise, l’assurance est par définition un domaine plutôt conservateur. Et ce sont souvent les entreprises spécialisées dans les technologies de l’information qui en pâtissent. Celles ci se retrouvent souvent en difficulté au moment de s’assurer étant donné que leurs opérations ne sont pas comprises mais également du fait qu’il existe un réel décalage entre les produits d’assurance et ce type d’entreprise. Ca a souvent été le cas pour toutes les entreprises liées au web ou aux nouvelles technologies.

Néanmoins, les sociétés d’assurance ont dû s’adapter à la croissance forte dans ce secteur et il existe aujourd’hui de nombreux produits d’assurance qui protègent les risques inhérents de ce type d’opération. Mais il faut avant tout comprendre quels sont les besoins en assurance pour une entreprise de TI, sachant qu’elle peut être complètement virtuelle. Voici quelques exemples de couvertures requises pour ce type de société pour ne pas vous tromper dans vos choix.

•    La couverture des biens

Dès lors que vous avez un local à votre disposition, vous vous devez de souscrire à une assurance afin de protéger tous vos équipements de bureau et matériel informatique. En général, les ordinateurs, imprimantes et autres équipements informatiques sont très prisés par les voleurs. Il est donc primordial d’avoir un système d’alarme relié afin d’éviter tout risque de vol. En général, les couvertures « Tous risques » répondent parfaitement à ce type de risque.

L’autre fait important et qu’il ne faut absolument pas négliger (mais que l’on oublie souvent), ce sont les améliorations locatives. Dans le cas où vous auriez investi 10000$ pour adapter vos locaux à vos besoins, vous vous devez de le couvrir sur votre contrat d’assurance car sachez le, les propriétaires ne le feront pas à votre place.

Il est généralement conseillé de ne pas couvrir tout ce qui est ordinateur portatif étant donné que leur valeur a énormément diminué au cours de ces dernières années. A titre d’exemple, dans le cas où vous auriez à votre disposition un bloc note d’une valeur de 1000$ et si vous faites une réclamation, vous aurez droit à une franchise de seulement 500$, ce qui n’est peut être pas avantageux pour vous.

Il faut savoir que l’assurance de biens est plutôt abordable pour ce type d’activité et il est conseillé d’avoir un montant de couverture qui vous laissera non seulement une marge de manœuvre mais qui vous permettra également de vous rééquiper à neuf dans le cas où vous feriez une réclamation. Vous avez également la possibilité de souscrire à une couverture « Frais supplémentaires » pour complémenter votre assurance. Vous pourrez ainsi couvrir les frais encourus à cause d’un sinistre couvert.

Pour une entreprise de plus grande envergure, il est nécessaire d’avoir une assurance contre la perte de profit. Certaines polices d’assurance comprennent également des garanties additionnelles tel que les objets d’art ou encore les documents de grande valeur. D’où le rôle clé du courtier d’assurance. Vous vous devez de réviser en détail l’inventaire de vos biens avec lui afin de laisser une marge de manœuvre.

•    Responsabilité civile

L’autre point dans lequel il faut s’attarder est celui concernant la responsabilité civile. En tant qu’entreprise, vous vous devez de réparer le tort causé à autrui. En effet, votre assureur se doit de garantir les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile qui peut incomber à l’assuré. Par conséquent, en tant que chef d’entreprise responsable, vous avez pour obligation d’assurer votre compagnie dans le cas où un dommage serait causé.

Dans le cas d’une location d’un local commercial, les propriétaires réclament souvent cette couverture. Toutefois, dans le secteur des technologies de l’information, une assurance erreur et omission est généralement demandée par les assureurs afin de souscrire à une assurance responsabilité civile. Vous avez néanmoins la possibilité d’acheter une couverture plus réduite ne couvrant que les activités de locataires, sans réelle protection pour les produits ou les travaux chez les clients. A titre d’exemple, voici des réclamations qui peuvent être faites en responsabilité civile : un client se blessant en vous visitant, un incendie causé par un de vos serveurs,…

•    Assurance Erreur et omission

Autant dire qu’il s’agit de la garantie à avoir pour une société spécialisée dans les technologies de l’information. Cette assurance couvre plusieurs points notamment l’atteinte à la vie privée, le piratage informatique, la violation de propriété industrielle, le manquement au terme d’un contrat ou bien encore toutes les erreurs ou omission dans le cadre des contrats qui vous sont confiés. A titre d’exemple, si l’un de vos employés égare un ordinateur portable avec le contenu confidentiel d’un client, ou bien encore si votre webdesigner utilise un design trouvé sur internet et votre client est attaqué pour violation de propriété industrielle, vous pouvez faire une réclamation.

Vous constatez donc que cette assurance offre une couverture vraiment complète. Que ce soit au niveau du support ou de la distribution de logiciel par exemple, vous pouvez voir que cette assurance est primordiale pour vous garantir une protection optimale.

Conclusion

Dans le processus de recherche d’une assurance, vous vous rendrez compte qu’il existe des produits d’assurance combinant ces 3 couvertures et ne nécessite qu’un investissement de 1500$ par an. Le coût est donc tout à fait abordable pour des sociétés qui se lancent dans le marché des TI et qui souhaitent conserver des coûts bas. L’investissement que vous avez mis, que ce soit d’un point de vue personnel ou pécuniaire, pour bâtir votre entreprise ne doit en aucun cas être perdu à cause d’une malchance. Des courtiers en assurance sont spécialisés dans le domaine des technologies de l’information. N’hésitez pas à les contacter pour obtenir plus d’informations et pour qu’ils vous conseillent sur la meilleure manière de vous couvrir à un coût faible.

Vincent Gaudreau a fait ses études à HEC Montréal. Il est courtier d’assurance et est associé au sein des Assurances Gaudreau Demers. Il est spécialisé dans les assurances en entreprise. N’hésitez pas à visiter son blogue : Gaudreau Demers et vous pouvez également le suivre sur Twitter : v_gaudreau.