Inscrivez-vous ci-dessous pour devenir membre.
Nom : Courriel :

Le mentorat d’affaires c’est quoi ?

On n’en sait jamais assez concernant le mentorat.

J’ai cherché et voici ce que j’ai trouvé : Un texte rédigé par Monsieur Claude Levasseur, commissaire au mentorat d’affaires pour le CLD de la MRC Deux-Montagnes

Bonne lecture!

Les caractéristiques du service de Mentorat d’affaires

Certaines de ces caractéristiques vous représentent-elles: Hésitations dans la concrétisation de projets novateurs, nombreuses idées qui stagnent et qui ralentissent vos élans, sensation de solitude dans l’analyse de décisions à prendre, frustrations avec votre institution financière, problèmes avec des employés récalcitrants, une gestion quotidienne tourbillonnante, … ! Prenez donc connaissance de l’essence des témoignages suivants, entendus chez des entrepreneurs de tous âges ayant choisi la clé du Mentorat.

– Dans tous les défis quotidiens que j’ai à relever, l’expertise de mon Mentor d’affaires m’a permis de traverser certaines crises dont je suis sorti gagnant. Il a significativement contribué à augmenter ma capacité de voir mon entreprise d’un autre œil.

– Au début, j’étais peu convaincue de la nécessité de partager avec un Mentor. Lorsque j’ai compris la chance inouïe que j’avais de pouvoir compter sur une ressource aussi objective, je me suis sentie totalement différente dans l’évaluation de mes décisions d’affaires.

– Outre mes deux partenaires, mon Mentor d’affaires m’a fait prendre du recul face à la gestion quotidienne pour m’orienter davantage sur des aspects stratégiques. À 45 ans, il m’a fallu une bonne dose d’humilité pour m’ouvrir ainsi à un étranger.

Le mentorat est une activité maillage qui favorise davantage le « savoir-être » que « le savoir-faire ». Il se distingue en ce sens du conseil gestion et ne doit surtout pas être perçu comme la solution à tous les problèmes de l’entrepreneur. Il lui procurera essentiellement l’occasion d’accéder à un support édifiant tout en découvrant des alternatives et des perspectives différentes. La relation mentorale devra donc être:

  • Une activité volontaire proposée ou souhaitée et dans laquelle les deux parties se sentiront heureuses et confortables
  • Une intervention qui se situe plus au niveau de l’entrepreneur que de l’entreprise. Elle ne devra pas être la réponse aux problèmes quotidiens de technicité vécus par l’entrepreneur.
  • Une expérience qui vise à constituer des leaders dont l’une des règles de conduite sera:  » Qu’en affaires il ne suffit pas de participer, il faut gagner ».
  • Une pratique qui privilégie des améliorations à moyen terme plutôt qu’à court terme.
  • Une relation qui ne doit être perçue comme un service d’urgence, encore moins comme une béquille.
  • Des rapports fondés sur le respect mutuel, la confiance absolue, l’engagement personnel de chacun et un plaisir partagé.
  • Une occasion privilégiée d’accéder à un support de nature personnelle et professionnelle s’ouvrant sur un vaste réseau d’expertise.

Nos mentors sont avant tout des personnes expérimentées qui, par leurs connaissances, leurs expériences et leurs idées, suscitent le respect et l’admiration de leur entourage. Ils acceptent de se rendre disponible afin d’aider tout autre entrepreneur qui est en cheminement de réalisation d’un projet de croissance de son entreprise.

  • Des personnes chevronnées. Qui ont des acquis. Qui sont des gagnants. Qui ont le goût du risque. Ils possèdent un réseau. Ils sont intuitifs et modérateurs.
  • Leurs récompenses : courtiser la croissance entrepreneuriale, la réussite, la chance d’en remettre, le goût d’apprendre, la mise en valeur de la communauté économique.

L’objectif ultime d’un Service de Mentorat d’affaires est de vous permettre de mieux réussir, plus rapidement et souvent même, à moindre coût. L’amélioration de vos chances de survie, l’accélération de votre période d’apprentissage, l’approfondissement de vos projets d’expansion, la génération d’idées novatrices et le questionnement de vos procédés actuels, voilà quelques uns des autres objectifs que nous poursuivons.

Pour être admissible : Être en période de démarrage (1 à 5 ans) ou de maturité (plus de 5 ans) / Oeuvrer prioritairement dans un secteur manufacturier ou dans un secteur tertiaire moteur et/ou offrir une perspective de mandat intéressant pour un mentor d’affaires/ Avoir un chiffre d’affaires d’au moins 20 000$ ou être en voie de l’obtenir. / Être incorporée et avoir une place d’affaires dans la MRC de Deux-Montagnes. / Avoir un minimum de 2 employés incluant le ou les propriétaires.

La règle d’or d’une relation mentorale :

Jamais le mentor ne devra prendre de décisions à la place de l’entrepreneur. Bien au contraire, il devra savoir s’effacer discrètement afin de laisser les coudées franches au promoteur en croissance d’activités.

Règle du pouce de l’implication :

Bien qu’il n’existe aucun standard pour l’encadrement d’une relation mentorale , on peut évaluer à ± 2 à 3 heures par mois la disponibilité requise du mentor et du mentoré et ce, pour une période de ± 12 à 18 mois. Après cette période, ce sera le niveau de complicité atteint qui servira de guide au maintien de la relation.

Frais de service : Un don forfaitaire de 350 $ (500 $ lorsque hors territoire), basé sur l’honneur et à verser selon des modalités flexibles et ce, afin de permettre la perpétuation de notre service de Mentorat d’affaires.

En savoir plus ?

Téléchargez l’article complet en format PDF : Les caractéristiques du service de Mentorat d’affaires

Ça fait le tour du sujet! Qu’en dites-vous?

Photo : businessweek.com